1300 XJR
Racing Chili Pepper

Garçon, un 1300, bien frappé svp !

La Yamaha 1300 XJR, dans sa configuration d’origine est massive et bénéficie d’un moteur, certes assez linéaire, 4 pattes oblige, mais bien rempli. Maintenant, fermez les yeux et repensez au meilleur manège dans lequel vous avez pris en grand coup de pied aux fesses. Bienvenue au guidon de cette 1300 XJR RCP (Racing Chili Pepper).

On n’ose à peine vous dire que notre client voulait au départ une moto avec des jantes rouges au style Vintage ! Pour les jantes rouges, le compte y est, pour l’esprit vintage, nous préférons parler de youngtimer musclée. Merci à lui de nous avoir finalement laissé carte blanche.

Du poids tu perdras !

Pour la préparation de cette moto, nous avons cherché en premier lieu à gagner du poids. Plus facile à dire qu’à faire sur un roadster naked ! Les efforts se sont donc portés sur la modification de la partie arrière, l’échappement et le train roulant.

La coque d’origine avec feux intégrés laisse désormais place à une selle mono café racer sur-mesure, cuir et alcantara, design by Moto Concept.

Quant à la ligne d’échappement, elle est remplacée par une ligne complète 4 en 2 signée Delkevic avec silencieux courts en carbone.

Le train roulant se voit greffé deux magnifiques jantes rouges à rayons sur-mesure, plus légères et rigides que celles d’origine.

Côté train avant, exit la fourche d’origine, place à une fourche inversée anodisée pour l’occasion par nos soins, empruntée à un autre modèle de la marque.
Cette modification, au delà de l’aspect esthétique, permet d’encaisser le nouveau surplus de puissance sans que l’avant ne déleste et colle littéralement le train avant à la route.

Carburation aux petits oignons

Car c’est bien là que se situe la principale difficulté dans ce projet : l’ajout d’un kit Dynojet stage 3 transcende complètement le moteur. Une modification délicate car il n’existe pas de kit officiel pour cette version.

Pour la partie accessoires de la moto, clignotants led, gardes-boues et pattes de fixations sur mesure viennent compléter le tableau, ainsi que des caches latéraux en carbone, également moulés sur-mesure. La section freinage fait l’objet d’un traitement spécifique avec l’ajout d’un maître-cylindre radial d’embrayage et de freinage.

Au niveau cosmétique, la moto bénéficie d’une peinture intégrale (cadre, moteur) avec un réservoir mat qui arbore un motif dans l’esprit Yamaha SP.

Tout ce tableau ne serait cependant pas complet sans une signature visuelle unique rendue possible par l’ajout d’une optique led « liseret » du plus bel effet.

Test routier

Au démarrage, on comprend tout de suite que cette moto a du coffre, le son rauque et puissant des deux silencieux Delkevic est bien présent.

Premier tours de roues,  nous sommes surpris par une position très en avant, qui donne l’impression d’avoir la tête posée sur le guidon de la moto. 2nde et 3e se succèdent sans que la moto ne bronche, c’est linéaire et doux. Première ligne droite, on ouvre un peu plus, ca y est, nous venons de comprendre qu’il ne s’agit plus d’un 1300 XJR… on se retrouve littéralement propulsé sans avoir joué de la boîte de vitesse, on entend les carburateurs se délecter de l’essence et l’échappement évapore ce nectar dans une sonorité semblables aux gros bi-cylindres en V. Le déplacement du centre de gravité plus bas et en avant procuré par la nouvelle selle et les guidons bracelets sont heureusement là pour contenir les hardeurs de la bête.

Les premiers virages se profilent, premier freinage, les maîtres cylindres radiaux jouent leur rôle et permettent de ralentir rapidement la moto, sans effort démesuré sur le levier. La moto se balance d’un côté, puis de l’autre avec une aisance dont on n’a pas l’habitude sur le modèle d’origine, plutôt physique à emmener pour les petits gabarits, eu égard à son poids. Une nouvelle agilité rendue possible, encore une fois, par le déplacement du centre de gravité. Sortie de virage, on remet les gaz sur l’angle, le couple à la roue arrière nous catapulte à la sortie du virage en une fraction de seconde, sans que le train arrière ne se dandine mais on comprend qu’il ne faut pas titiller trop fort la poignée de gaz.

Assez d’émotions pour aujourd’hui, nous rentrons sur un filet de gaz en mode cruising.

Au final, cette XJR RCP s’avère être un savoureux mélange de tonus et de souplesse. Disponible sur une plage de régime étendue, le couple permet des relances vives en mode cruising, rageuses en conduite plus sportive. Finalement un peu comme le piment : doux au première abord mais piquant à faire pleurer les yeux.

 

partie cycle


accessoires


  • Peinture intégrale matte esprit SP
  • Anodisation fourche
  • Cache latéraux carbon
  • Pattes de fixation sur-mesure
  • Instrumentation complète Koso
  • Clignotants led
  • Guidon bracelet
  • Garde-boue sur-mesure

DANS LE MÊME STYLE

Vous aimez notre travail
Partagez-le !